NOUVELLE JUGE EN CHEF À LA COUR DU BANC DE LA REINE DE L’ALBERTA : L’ACFA félicite l’honorable Mary T. Moreau

EDMONTON, LE 17 OCTOBRE 2017 – C’est avec grande fierté que l’ACFA a appris, ce matin, la nomination de l’honorable Mary T. Moreau au poste de juge en chef de la Cour du Banc de la Reine de l’Alberta par le Premier ministre canadien, le très honorable Justin Trudeau.

« Je félicite notre nouvelle juge en chef de la Cour du Banc de la Reine de l’Alberta! En plus d’être la première femme à accéder à ce poste, Mary T. Moreau est également une francophone de l’Alberta qui a rendu de nombreux services à notre communauté. » témoigne le président de l’ACFA, monsieur Marc Arnal. Ancienne étudiante du Campus Saint-Jean, Mary T. Moreau a notamment été membre fondatrice de l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta en plus de mener une remarquable carrière juridique.

L’ACFA voit cette nomination comme un geste positif, de la part du gouvernement fédéral, envers la communauté francophone de l’Alberta qui est en pleine croissance. Cependant, l’Association s’attend à d’autres nominations allant dans le même sens : « Il est essentiel que davantage de juges bilingues soient nommés aux différentes Cours en Alberta, tant par le gouvernement fédéral que par le gouvernement provincial, afin de respecter les droits linguistiques prévus par l’article 4 de la Loi Linguistique de l’Alberta et par la Partie XVII du Code Criminel. » note monsieur Arnal. « La présence d’un plus grand nombre de juges bilingues permettra une plus grande utilisation de la langue française au sein de l’appareil judiciaire et permettra à davantage de citoyens de se prévaloir de leur droit d’employer le français devant les tribunaux albertains. Avec cette nomination et la mise en œuvre de la nouvelle Politique en matière de francophonie du gouvernement de l’Alberta, on ne peut qu’espérer un avenir meilleur. »

L’ACFA continuera d’appuyer l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta, récemment nommée Chef de file du secteur juridique, dans ses prochaines démarches en vue d’obtenir davantage de services juridiques en français en Alberta. Rappelons que selon les données linguistiques du recensement de 2016, 268 640 Albertains ont la capacité de soutenir une conversation en français et que cette donnée ne cesse de croitre.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Pour information :
Hélène Guillemette, gestionnaire aux affaires publiques
T 780.466.1680 x. 217
h.guillemette@acfa.ab.ca
X