20170407 – MODERNISATION DE LA LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES : L’ACFA applaudit la vaste étude qu’entreprend le Comité sénatorial permanent des langues officielles

 

MODERNISATION DE LA LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES :
L’ACFA applaudit la vaste étude qu’entreprend le Comité sénatorial permanent des langues officielles

EDMONTON, LE 7 AVRIL 2017 – C’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’ACFA a appris que le Comité sénatorial permanent des langues officielles, présidé par la sénatrice Claudette Tardif de l’Alberta, examinera la perspective des Canadiens au sujet de la modernisation de la Loi sur les langues officielles. En effet, le Comité entreprendra prochainement une vaste étude qui portera sur cinq thèmes majeurs et dont le rapport final sera déposé au Sénat au plus tard le 30 juin 2019.

« En décembre dernier, dans le cadre d’une consultation, j’ai eu l’occasion de discuter personnellement avec la ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Mélanie Joly. J’ai alors soulevé la nécessité de moderniser la Loi sur les langues officielles. Cette dernière a signalé son grand appétit à revoir certaines lois, incluant la Loi sur les langues officielles », mentionne le président de l’ACFA, monsieur Jean Johnson. « En février, l’ACFA a donc écrit au Comité sénatorial permanent des langues officielles afin de l’inviter à entamer une vaste étude en ce sens. Nous avons également profité de notre séjour à Ottawa, en mars, pour rencontrer plusieurs sénateurs afin de les sensibiliser sur cette question. Nous sommes donc extrêmement heureux de voir l’engagement du Sénat et nous remercions sincèrement la sénatrice Tardif et l’ensemble des membres du Comité pour le leadership dont ils font preuve en matière de langues officielles. »

L’ACFA croit que le moment est propice pour que les Canadiens soient interpellés sur cette question. « Cette année, nous célébrons le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, une occasion rêvée pour réitérer l’importance des langues officielles comme valeur fondamentale, partout au pays. En 2019, nous célébrerons les 50 ans de la Loi sur les langues officielles. La Loi, dans sa forme actuelle, a maintenant presque trente ans. Depuis, bien des choses ont changé, tant sur le plan démographique que technologique. Cette étude aura certainement des retombées positives majeures pour nos communautés » conclut Jean Johnson.

Il y a quelques jours, l’ACFA a également écrit au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes sur la même question et souhaite vivement qu’il joue un rôle actif sur le dossier de la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta.  Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Pour informations :
Myrka Petiote, adjointe aux affaires publiques
T 780.466.1680 x.204
m.petiote@acfa.ab.ca

X