LANGUES OFFICIELLES : LA FRANCOPHONIE CANADIENNE À LA RECHERCHE D’UN PLAN TRUDEAU L’ACFA joint sa voix pour un engagement accru !

LANGUES OFFICIELLES : LA FRANCOPHONIE CANADIENNE À LA RECHERCHE D’UN PLAN TRUDEAU

L’ACFA joint sa voix pour un engagement accru !

 

EDMONTON, LE 30 NOVEMBRE 2017 – L’ACFA joint sa voix à celle de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et des autres organismes représentant les communautés francophones en situation minoritaire partout au pays pour interpeller le gouvernement du Canada et demander que 575 millions de dollars supplémentaires sur 5 ans soient investis dans le prochain Plan d’action pour les langues officielles.

 

Une analyse des comptes publics menée par la FCFA montre que la Feuille de route pour les langues officielles 2013-2018 octroyait seulement 7 cents par dollar dépensé pour la promotion des langues officielles aux organismes pour le développement des communautés en situation minoritaire. Le prochain plan d’action, qui se fait attendre, suscite déjà l’inquiétude. Une première version de ce plan a dû être retirée puisqu’elle était nettement déficitaire.

 

« Pour l’instant, il nous semble regrettablement clair que le gouvernement fédéral mise sur les gouvernements provinciaux et territoriaux pour assurer la dualité linguistique. Or sans des communautés fortes et ouvertes, engagées dans leur développement et dans la promotion de la dualité linguistique, le bilinguisme Canadien ne pourra pas progresser. » exprime le président de l’ACFA, monsieur Marc Arnal. « Le gouvernement Trudeau manque de vision quant au rôle et à l’importance du bilinguisme comme caractéristique essentielle du Canada. Prétendre développer le bilinguisme au Canada en l’absence de nos communautés serait faire fausse route. Le renforcement des capacités des communautés francophones est fondamental et il représente un levier crucial et incontournable pour une véritable dualité linguistique fonctionnelle au sein du Canada. » poursuit-il.  Et nos communautés en Alberta sont déjà actives dans ce domaine et elles pourront l’être davantage si leur existence est plus sécurisée.

 

L’augmentation de 28,9% de la population francophone en Alberta au cours des 10 dernières années et sa composition de 26% d’immigrants représentent des changements démographiques et des besoins d’adaptation des services importants. Aussi le nombre croissant de locuteurs du français crée une demande accrue dans plusieurs domaines. La pression énorme sur nos organismes communautaires et nos institutions francophones commence à essouffler nos organismes au point où certains se trouvent en situation de survie.

 

« Dans un contexte minoritaire, les communautés ne peuvent se fier aux seuls gouvernements pour le développement de services adaptés aux réalités linguistiques et culturelles sur leur territoire – elles doivent en être les principaux artisans. Que l’on parle de clinique médicale, de services de garde, de services juridiques, d’accueil des nouveaux arrivants, d’éducation postsecondaire, d’emploi, la réalité linguistique et culturelle des populations francophones demande un effort important des communautés et une complicité et un soutien des gouvernements. Ces derniers ont été plutôt timides même si les appuis au bilinguisme ont continué de jouir d’une grande faveur publique.  Pour nos organisations, l’effort constant et important de recherche de financement assorti d’une lourde reddition de compte et d’approches de projets court-terme sont autant d’irritants qui minent notre efficacité et limitent notre portée. Soyons créatifs! Il existe d’autres modèles de financement qui pourraient mieux répondre à notre réalité et nous habiliter à mieux jouer notre rôle de garants de la diversité avec les groupes culturels et les communautés des Premières nations, des Métis et des Inuit. Je termine en disant Aidez-nous à vous aider! » conclut monsieur Arnal.

 

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta.  Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

 

-30-

 

Lien au communiqué de la FCFA du Canada : http://fcfa.ca/fr/Nouvelles-Recentes_30/A-La-Recherche-Dun-Plan-Trudeau-Pour-Les-Communautes-Francophones-Et-Acadiennes_956

 

Pour information :

Hélène Guillemette, gestionnaire aux affaires publiques

T 780.466.1680 x. 217

h.guillemette@acfa.ab.ca

 

X