Emploi

Emploi

Quelques avantages à travailler pour le secrétariat provincial de l’ACFA :

 

    1. La taille de l’association offre de nombreuses possibilités pour exercer sa créativité et pour mener un projet du début à la fin. L’employé a l’opportunité d’être impliqué dans toutes les étapes de la mise en œuvre d’un projet. Un sondage auprès des employés, mené par le Secrétariat provincial au printemps 2007, confirme que cette latitude est une des conditions de travail les plus appréciées par le personnel. Les employés ont indiqué bénéficier d’une grande flexibilité dans leurs tâches et responsabilités, ce qui leur laisse beaucoup de place pour de nouvelles initiatives.

 

    1. Après trois mois de services, et pour tout contrat de plus de 21 heures par semaine, l’association offre un plan de bénéfices incluant : assurance-vie, assurance-invalidité longue durée, plan dentaire et frais médicaux. L’ACFA paie 50 % des frais du plan et l’autre 50 % est assumé par l’employé.

 

    1. Aussi, après trois mois de services, l’employé peut contribuer 4 % de son salaire à un REER et l’ACFA contribuera également 4 % au REER de l’employé.  Ceci constitue une augmentation de 4 % après trois mois de services. L’employé peut utiliser le REER à titre de compte d’épargne pour l’achat d’une maison ou pour un autre projet majeur selon les règlements qui s’appliquent.

 

    1. Les employés classifiés « cadres », en échange pour les conditions de travail qui demandent une disponibilité pour des déplacements et des réunions qui ont parfois lieu le soir et la fin de semaine, ont accès à une banque annuelle de 15 jours de temps compensatoire. Ces journées s’ajoutent aux vacances régulières et aux congés fériés. Les cadres peuvent tirer avantage de ce temps compensatoire en prenant un maximum de deux jours à la fois et ont droit d’ajouter un maximum de cinq jours aux vacances annuelles. Ces jours n’ont aucune valeur monétaire s’ils ne sont pas utilisés.

 

    1. Les employés qui atteignent 5, 10 et 20 ans de services reçoivent une reconnaissance provinciale. Un certificat leur est remis lors d’un colloque provincial (S’outiller pour sa communauté) par la présidence de l’ACFA. La photo de l’employé est publiée dans le journal Le Franco dans les semaines suivantes.

 

  1. L’ACFA offre 13 journées fériées rémunérées, comparativement aux neuf journées fériées reconnues comme obligatoires par la loi albertaine.
X