UNE ANNONCE HISTORIQUE : Une première Politique en matière de francophonie du Gouvernement de l’Alberta

(English version will follow)

Le ministre Ricardo Miranda et les représentants de la communauté francophone de l’Alberta célèbrent la première politique française de l’Alberta devant le Government House à Edmonton / Minister Ricardo Miranda and representatives from Alberta’s francophone community celebrate Alberta’s first French Policy in front of Government House in Edmonton

   
EDMONTON, LE 14 JUIN 2017 – L’ACFA se réjouit de l’annonce d’une première Politique en matière de francophonie, faite aujourd’hui par le gouvernement de l’Alberta. Le ministre Ricardo Miranda a également annoncé que le drapeau franco-albertain deviendra le premier symbole de distinction sous le Emblems of Alberta Act et qu’un Conseil consultatif provincial en matière de francophonie sera créé.« Quelle annonce historique! L’annonce de cette politique représente un engagement concret de notre province en matière de francophonie. Il s’agit d’une initiative qui permettra d’identifier, de développer et de mettre en œuvre des services en français en Alberta, tout en optimisant la capacité existante. » explique le président de l’ACFA, monsieur Albert Nolette. « En cette année où nous célébrons le 150e anniversaire du Canada, nous sommes heureux de constater que notre province souhaite embrasser les valeurs et aspirations de la Charte canadienne des droits et libertés, en favorisant la progression vers l’égalité de statut et d’usage du français et de l’anglais. »
L’ACFA tient à remercier le gouvernement de l’Alberta pour l’aboutissement de cette démarche. « Que ce soit la vision claire exprimée par notre Première ministre Rachel Notley, le leadership du ministre Ricardo Miranda, l’appui démontré par de nombreux ministres et députés, le travail effectué par le Secrétariat francophone, nous ne pouvons que saluer leur engagement démontré envers la francophonie albertaine. » poursuit monsieur Nolette. « Je tiens également à remercier les membres de la communauté qui ont participé avec enthousiasme aux diverses consultations, les administrateurs du Conseil d’administration provincial de l’ACFA pour les riches discussions ainsi que mon prédécesseur, monsieur Jean Johnson, pour tous les efforts investis dans ce dossier. »

Pour l’ACFA, le travail se poursuit car cette politique ne constitue que le point de départ de la vision articulée par la Première ministre Notley lors de sa rencontre avec le Comité exécutif de l’ACFA, le 30 mars 2016. « Aujourd’hui, nous venons de franchir un pas important. Cependant, nous devons pousser l’étude de cette politique afin de déterminer comment la communauté pourra collaborer avec le gouvernement afin d’élaborer et de développer des services qui pourraient figurer dans une loi éventuelle. Une telle loi servira à garantir que les générations à venir puissent, elles aussi, faire le choix de vivre en français, en Alberta, » conclut monsieur Nolette.

Rappelons que le français était la première langue européenne parlée sur les territoires qui sont devenus l’Alberta. Aujourd’hui, la province de l’Alberta compte la troisième plus grande population francophone vivante en situation minoritaire au pays. Selon le recensement de 2011 de Statistique Canada, plus de 238 000 personnes peuvent parler, vivre et travailler en français en Alberta, dont plusieurs venus des quatre coins du pays et de partout à travers le monde.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-
Pour informations :
Myrka Petiote, adjointe aux affaires publiques
T 780.466.1680 x.204
m.petiote@acfa.ab.ca

 


 

PRESS RELEASE

A HISTORIC ANNOUNCEMENT:
A First Government of Alberta French Policy

 

EDMONTON, JUNE 14, 2017 – The ACFA welcomes the announcement of a first French Policy made today by the Government of Alberta. Minister Ricardo Miranda also announced that the Franco-Albertan flag will be recognized as the first Symbol of Distinction under the Emblems of Alberta Act and that a Provincial Francophonie Advisory Council will be established.

“What a historic announcement! The announcement of this policy represents a tangible commitment made by our province towards its Francophonie. It is an initiative that will identify, develop and implement services in French, while optimizing existing capacity,” exclaims the president of the ACFA, Albert Nolette. “In this year of celebrating Canada’s 150th anniversary, we are pleased to see that our province wishes to embrace the values and aspirations of the Canadian Charter of Rights and Freedoms by encouraging the advancement of the equality of status and use of English and French.”

The ACFA would like to sincerely thank the Government of Alberta for the success of this initiative. “Whether it is the clear vision expressed by our Premier Rachel Notley, the leadership of Minister Ricardo Miranda, the support shown by many ministers and Members of the Legislative Assembly, or the work done by the Francophone Secretariat, we can acknowledge their commitment towards Alberta’s Francophonie,” continues Mr. Nolette. “I would also like to thank the community members who participated enthusiastically in the various consultations, the ACFA’s Provincial Board for the rich discussions and my predecessor, Mr. Jean Johnson, for all the efforts put towards this matter.”

For the ACFA, work is continuing as this policy is only the starting point of the vision articulated by Premier Notley during her meeting with the ACFA’s Executive Committee on March 30, 2016. “Today, we have taken an important step. However, we need to study this policy to see how the community can work with the government to elaborate and develop services that could be included in a possible law. Such legislation would guarantee to future generations the possibility to live in French in Alberta,” concludes Mr. Nolette.

It is important to remember that French was the first European language spoken in the territory that later became Alberta. Today, Alberta has the third largest French-speaking minority population in Canada. According to the 2011 Census of Population, more than 238,000 people can speak, live and work in French in Alberta, including many from across the country and from around the world.

Founded in 1926, the ACFA is the official voice of Alberta’s French-speaking society and is committed to ensure its continued development.

 

-30-
Source :
Myrka Petiote, Public Affairs Assistant
T 780.466.1680 x.204
m.petiote@acfa.ab.ca
X