Les décideurs

Conseil d’administration

Marc Arnal

Président
presidence@acfa.ab.ca

Né à Sainte-Rose-du-Lac au Manitoba, Marc Arnal est d’abord enseignant de formation. Il chemine rapidement vers une carrière en administration publique, consacrant plusieurs années au Secrétariat d’État. Arrivé en Alberta en 1984 comme directeur régional pour l’Alberta et les Territoires‐du‐Nord‐Ouest, il complète ensuite ses études doctorales en Educational Policy Studies à l’Université de l’Alberta en 1999. Suivent 10 années à l’Alberta Teachers’ Association comme cadre professionnel. De 2003 à 2013, il est Doyen du Campus Saint‐Jean de l’Université de l’Alberta. Toute sa vie, il aura été engagé comme bénévole dans différentes organisations où il canalise ses intérêts pour la citoyenneté, l’administration, le leadership, la santé, l’immigration et les relations intergroupes. Il préside l’ACFA depuis octobre 2017.

 

Arnal est marié à Rashmi Joshee et ils ont trois enfants.

Marc Arnal

Président

Membre du comité exécutif

Suite

Marie-Laure Polydore

Vice-présidente et représentante provinciale

Membre du comité exécutif


Originaire de Guyane Française, Marie-Laure travaille actuellement au Quartier francophone d’Edmonton à titre de Directrice générale adjointe.  Son parcours professionnel commence à Montréal ou elle travaille dans les industries du vêtement, du papier et des télécommunications. Forte de toutes ces expériences, elle quitte le Québec pour se retrouver à Edmonton ou elle cumule des mandats dans le secteur public et le secteur privé et met à profit son expertise en développement des affaires et développement économique communautaire. Sa passion pour la PME lui aura permis de développer un réseau de gens d’affaires tant dans la communauté qu’à l’extérieur de la communauté francophone d’affaires. Son implication communautaire touche des organismes francophones, non francophones et internationaux. Contribuer au développement économique d’une communauté riche et diversifiée est l’un de ses intérêts.

Marie-Laure Polydore

Vice-présidente et représentante provinciale

Trésorier et membre du comité exécutif

Suite

Denis Fontaine

Représentant du Centre

Trésorier et membre du comité exécutif


Denis est natif d’un petit village agricole dans le Nord-Ouest québécois. Au niveau académique, il a premièrement complété deux diplômes collégiaux. Arrivé à Edmonton en 1988, il entreprend des études universitaires en éducation à la Faculté Saint-Jean où il est diplômé en 1992, puis complète sa maîtrise en 2007. En 2001, il se joint au département d’éducation de la Faculté Saint-Jean en tant qu’associé au bureau de la pratique. Depuis ce temps, Denis n’a jamais quitté le Campus Saint-Jean où il est présentement doyen adjoint à la gestion des études. Il a toujours été une personne engagée au niveau communautaire. Ses implications incluent différentes fondations, des organismes communautaires ainsi que des associations nationales. Il s’agit de son 3e mandat avec l’ACFA provinciale.

Denis est marié et père de deux filles.

Denis Fontaine

Représentant du Centre

Colin Champagne

Représentant provincial

Originaire de Saint-Paul en Alberta, Colin Champagne est spécialiste à l’apprentissage pour la Faculty of Nursing de l’Université de l’Alberta. Très jeune, Colin s’est impliqué à diverse niveau dans la communauté rurale francophone de Saint-Paul avant de venir faire ses études à l’Université de l’Alberta. Ancien président de l’association étudiante de la Faculté Saint-Jean, il fut élue au bureau des Gouverneur de l’Université de l’Alberta et siégea au conseil d’administration de Francophonie Jeunesse de l’Alberta pendant 6 ans. Il siège maintenant comme président de l’Amicale Saint-Jean en plus de travailler sur des projets télévisuel lorsqu’il en a la chance. Il détient un baccalauréat en Science Politique et en Économie de la Faculté Saint-Jean.

Colin Champagne

Représentant provincial

Membre du Comité exécutif

Suite

Catherine Poitras-Han

Représentante du Nord-Est

Membre du Comité exécutif


Originaire de Chicoutimi au Québec, Catherine Poitras-Han habite à Cold Lake depuis 2004. Son premier séjour en Alberta (Canmore) remonte à 1994 où elle a eu l’opportunité de participer à un échange étudiant. C’est en 1996 qu’elle quitte sa région natale pour s’installer définitivement en Alberta et poursuivre ses études. Elle étudie au Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, en éducation, de janvier 1997 à décembre 1998, avant de bifurquer vers la comptabilité et la finance. Ses expériences de travail incluent, entre autres, cinq années chez Psychometrics Canada où elle est en charge de l’administration et de la correction des tests CAT (Canadian Achievement Tests). En 2007, elle se joint à l’équipe de Susan Ouellette-Milliken, CGA comme technicienne comptable, avant d’être recrutée par Lakeland Credit Union en 2009. Elle poursuit sa carrière avec Lakeland Credit Union et se spécialise dans les prêts aux petites et moyennes entreprises. Depuis son arrivée à Cold Lake, Catherine continue de s’impliquer auprès de la communauté et s’intéresse particulièrement aux enjeux de la francophonie albertaine.

Mme Poitras-Han est mariée à Jason Han et ils ont une fille âgée de seize ans.

Catherine Poitras-Han

Représentante du Nord-Est

Cherif Diallo

Représentant provincial

Titulaire d’un Bac en droit, Cherif Diallo a plusieurs années d’expérience professionnelle dans le milieu communautaire francophone à Edmonton. Il a été président de la communauté guinéenne et est actuellement conseiller en établissement au Centre d’accueil et d’établissement et ce depuis 2014. Cherif ai toujours oeuvré pour la promotion de la francophonie albertaine.

Cherif Diallo

Représentant provincial

Suzanne de Courville Nicol

Membre du comité exécutif et Représentante du Sud

Née à Hull, Québec, Suzanne de Courville Nicol commence sa carrière à Ottawa dans les années ’60 avec Radio-Canada où elle travaille aux studios de télévision au service des nouvelles et passe un été à la station de radio à la baie de Frobisher Bay, Iqaluit depuis 1987, capitale du Nunavut.

Au fil des années, Suzanne se spécialise en relations publiques et en développement communautaire, toujours dans les deux langues officielles du Canada. Femme d’affaires à tout faire, elle est convaincue depuis l’âge de 18 ans de l’importance absolue de valoriser notre langue et culture et de promouvoir l’identité, la visibilité et la fierté des francophones et francophiles au Canada.  Toujours fidèle au plus grand bien de la Francophonie partout où elle passe, si vous connaissez Suzanne, vous savez déjà que son carnet de route est difficile à résumer en quelques mots.

Elle est membre fondatrice de Canadian Parents for French La Ronge en 1985Le comité réussi à établir le programme d’immersion française qui fonctionne à ce jour avec grand succès.

En 1989 elle est membre fondatrice et vice-présidente du Comité de planification pour le centre scolaire communautaire à Calgary.  L’ouverture officielle du centre La Cité des Rocheuses fut le 4 octobre 1997.  Elle est correspondante pendant une vingtaine d’années avec Le Franco et écrit aussi en anglais dans le Calgary Herald et le Calgary Sun.

En 1994, Suzanne devient vice-présidente de l’ACFA Régionale de Calgary, Banff et Red Deer.  Elle organise alors la première Semaine de la Francophonie de Calgary et le 14 mars, la première cérémonie officielle du levée du drapeau Franco-Albertain en Alberta, a lieu devant l’hôtel de ville de Calgary.

Suzanne est nommée par le ministre de l’éducation au nouveau Conseil de coordination pour l’éducation francophone Région Centre-Sud No. 6, dont le mandat et les responsabilités sont de faciliter l’implantation de la gestion scolaire.  Suzanne en devient la première présidente.

La promotion et le rayonnement de la Francophonie de Calgary et de l’Alberta lui tiennent à coeur depuis son arrivée sur scène en 1989.  Elle est fière grand-maman de cinq petits enfants.

Suzanne de Courville Nicol

Membre du comité exécutif et Représentante du Sud

Réal Girard

Représentant du Nord-Est

Arrivé en Alberta en 1955, Réal a fait des études au Collège N.D. de la Paix à Falher, puis au Collège Saint-Jean, pour le cours classique. Il a terminé ses 2 années de philosophie à Montréal, chez les Sulpiciens. Après quelques années d’enseignement, il a repris des études universitaires en éducation, littérature et arts à Moncton, Edmonton et Paris. Réal est toujours resté près de sa communauté albertaine, surtout au plan culturel. Il est présentement professeur-chercheur en écriture syllabique cri à l’Université autochtone de Blue Quills, à Saint-Paul.

Réal Girard

Représentant du Nord-Est

Hassan Safouhi

Représentant du Centre

Hassan Safouhi est professeur titulaire à l’université d’Alberta. De 2010 à 2016, il a occupé le poste de vice-doyen à la recherche et aux études supérieures à la Faculté Saint-Jean. Il a été membre du conseil d’administration de la Société mathématique du Canada à titre de directeur des provinces et territoires de l’Ouest (2011-2015).

Hassan Safouhi a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le Professorat Killam en 2017-2018, le Prix du superviseur des étudiants diplômés en 2014, le Prix Rutherford pour l’excellence en enseignement au premier cycle en 2012, le Prix du meilleur article par l’American Society of Civil Engineering en 2009, le Professorat McCalla en 2007, en plus des prix d’excellence en recherche de la Faculté Saint-Jean (2004, 2005 et 2007) et Prix d’excellence en enseignement la Faculté Saint-Jean en 2004 et 2008.

Hassan Safouhi est un membre actif de la communauté francophone et de la communauté Bonnie Doon où il réside avec sa famille. Il est membre du conseil d’administration de l’institut Guy Lacombe de la famille.

Hassan Safouhi

Représentant du Centre

Denis Sawyer

Représentant du Nord-Ouest

Né à Saint-Jean au Nouveau Brunswick, Denis est d’abord avocat au sein d’un cabinet régional. Arrivé en Alberta en 2012, Denis pratique surtout en matière de litige. Depuis 2013, il est un membre élu du conseil d’administration de l’ACFA qui en est actuellement à son troisième mandat. Denis a hâte de continuer à travailler sur des projets de longue date à ce niveau et de servir et promouvoir les mandats importants des communautés et groupes francophones de l’Alberta.

Denis Sawyer

Représentant du Nord-Ouest

Isabelle Cadotte

Représentante du Sud

Bien qu’Isabelle Cadotte soit née à Edmonton, son héritage linguistique et culturel est résolument québécois, ayant grandi aux abords de Montréal et été éduquée en français jusqu’au CÉGEP. Depuis, elle cumule une dizaine d’années d’expérience dans le domaine juridique, tant au privé qu’au public. Forte de sa formation à la Faculté de droit de l’Université McGill, elle a tout d’abord débuté son parcours professionnel à Montréal dans le contentieux d’un cabinet d’avocats d’envergure nationale. Elle œuvre ensuite pendant plusieurs années dans le secteur public fédéral, notamment à titre de gestionnaire de litiges et comme conseillère juridique pour divers Ministères fédéraux et agences gouvernementales, dont le Ministère du Patrimoine canadien. En 2014, elle se retire de la fonction publique et s’associe à un cabinet privé dans le comté de Mountain View, au nord de Calgary, lequel dessert principalement des entreprises locales et gens d’affaires. Ce poste lui offre un tremplin privilégié afin d’aider à promouvoir des projets communautaires tout en canalisant sa passion pour l’entreprenariat et l’éducation publique. Elle espère ainsi mettre cette passion à profit en soutenant la cause des communautés francophones Sud-Albertaines.

Isabelle Cadotte

Représentante du Sud

Rachelle Bergeron

Représentante du Nord-Ouest

Rachelle Bergeron

Représentante du Nord-Ouest

Cyrille Sagbo

Représentant provincial

Cyrille Sagbo

Représentant provincial

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION 2017-2019

Composition

 

Le conseil d’administration provincial de l’ACFA se compose des personnes suivantes :

 

  • le président de l’Association;
  • deux administrateurs du territoire du Nord-Est;
  • deux administrateurs du territoire du Nord-Ouest;
  • deux administrateurs du territoire du Centre;
  • deux administrateurs du territoire du Sud;
  • quatre administrateurs non associés à un territoire en particulier;
  • le directeur général, sans droit de vote.

 

 

Tout membre de l’ACFA ayant le droit de vote peut se présenter comme candidat au conseil d’administration provincial de l’ACFA, mais si ce dernier est élu, il devra respecter ce qui suit :

 

  • Un membre élu au conseil d’administration provincial ne peut : recevoir un salaire, rémunération, honoraire qui provient directement ou indirectement d’un organisme récipiendaire de fonds transférés à la communauté par l’entremise d’un mécanisme de collaboration, tel l’entente Canada- communauté, entre la communauté (représentée par l’ACFA) et le gouvernement du Canada ; cependant, la présidence de l’ACFA peut recevoir l’honoraire facultatif voté dans le budget;
  • occuper un poste de gouvernance (tel qu’un conseil d’administration, comité exécutif ou bureau de direction) au sein d’un organisme récipiendaire de fonds transférés à la communauté par l’entremise d’un mécanisme de collaboration, tel qu’indiqué dans l’entente Canada- communauté, entre la communauté (représenté par l’ACFA) et le gouvernement du Canada.

 

 

Le comité exécutif se compose des personnes suivantes :

 

  • le président de l’Association;
  • quatre (4) membres actifs ayant droit de vote ou membres à vie ayant été élus au conseil d’administration et ayant été élus au comité exécutif par le conseil d’administration (un vice-président, un trésorier et deux conseillers);
  • le directeur général.

 

 

Processus d’élection

 

Le président et les membres (administrateurs) du conseil d’administration provincial sont élus lors d’une élection générale. Ce processus est en vigueur depuis 2005, et les élections se tiennent tous les deux ans, soit lors des années impaires.

 

Seuls les membres actifs et à vie, résidant en Alberta, et âgés de 16 ans et plus, ont le droit de voter aux élections de la présidence et des administrateurs.

 

Pour se porter candidat à la présidence et aux postes d’administrateurs, le candidat doit être un membre ayant le droit de vote au moment de la date limite pour s’inscrire comme candidat et au moment de l’élection. Un tel membre peut se présenter comme candidat même s’il occupe un autre poste comme employé ou élu de l’ACFA ou d’une ACFA régionale ou d’un cercle local, mais si le candidat est élu, le candidat devra démissionner de son autre poste.

 

Le président de l’ACFA est élu pour un terme de deux (2) ans. Il ne peut être réélu que deux (2) fois consécutivement, pour un maximum de trois (3) mandats consécutifs. Les administrateurs de l’ACFA sont élus pour un terme de deux (2) ans. Il n’y a aucune limite quant au nombre de mandats consécutifs qu’un administrateur peut exercer. Les mandats des administrateurs et de la présidence débutent à la clôture de l’Assemblée générale annuelle.

 

Chaque fois que des élections seront tenues, le comité exécutif doit nommer un comité des candidatures. Ce comité annoncera, au moins trois mois avant la tenue de l’élection, par les moyens qu’il juge bons, les postes vacants; les membres actifs ou à vie, intéressés à poser leur candidature, doivent remplir un formulaire qu’ils obtiennent du secrétariat provincial.

 

Toute mise en candidature pour la présidence et pour un poste au conseil d’administration doit être contresignée par trois (3) membres actifs ayant droit de vote ou membres à vie de l’ACFA. La date limite pour les mises en candidature au conseil d’administration, y compris la présidence, est fixée au huitième (8e) vendredi précédant la date de l’Assemblée générale annuelle, à 16 h.

 

S’il n’y a qu’un seul candidat pour un des postes ouverts au conseil d’administration, dont la présidence, ce candidat est déclaré élu. Si aucune candidature n’est reçue, le conseil d’administration en place, à la date limite des mises en candidature, doit proposer un candidat et cette personne sera déclarée élue.

 

Si deux candidatures ou plus sont reçues pour des postes au conseil d’administration, dont la présidence, les personnes sont élues aux postes du conseil d’administration par suffrage universel, par bulletin secret, selon les modalités prévues aux Statuts et Règlements, y inclus l’Annexe 6. Le candidat à la présidence ayant le plus de votes est élu. Selon le nombre de postes vacants, les candidats aux postes d’administrateurs ayant le plus de votes sont élus. En cas de parité de voix lors du comptage, le directeur de l’élection vote pour éliminer l’égalité, ou si le directeur préfère, choisit entre les deux candidats ayant égalité par tirage au sort.

 

La durée des mandats de la présidence et des administrateurs est de deux (2) ans.

 

La répartition de la provenance des administrateurs doit être la suivante (voir la carte plus bas) :

 

  • deux administrateurs du territoire du Nord-Est;
  • deux administrateurs du territoire du Nord-Ouest;
  • deux administrateurs du territoire du Centre;
  • deux administrateurs du territoire du Sud;
  • quatre administrateurs non associés à un territoire en particulier.

Une personne est considérée provenir d’un territoire lorsque son domicile permanent est dans cette région. Un nombre maximum de cinq (5) administrateurs (excluant la présidence) en provenance d’un même territoire peuvent être élus.

 

Les personnes qui quittent la province ne peuvent pas garder leur poste au conseil d’administration. Un administrateur qui déménage d’un territoire à un autre en Alberta peut garder son poste jusqu’à la prochaine élection.

 

Advenant qu’un poste d’administrateur devienne vacant, il appartient au conseil d’administration de nommer un remplaçant jusqu’à la prochaine élection.

 

 

Compétences

 

Le conseil d’administration provincial a les compétences suivantes :

 

  • approuver, par un vote à la majorité simple du CA provincial, la recommandation de la présidence provinciale visant à déterminer quels sont les quatre membres du conseil d’administration qui feront partie du comité exécutif pour une période de deux ans (et approuver les personnes qui remplaceront les postes vacants à l’exécutif, le cas échéant). La recommandation de la présidence doit se faire après une consultation de tous les membres du CA provincial;
  • surveiller l’administration de l’Association et exercer tous les pouvoirs de l’Association qui ne requièrent pas l’autorité de l’Assemblée générale;
  • être responsable de la mise en œuvre du plan de développement global de la communauté et en assurer l’évaluation annuellement;
  • voir au développement des mécanismes nécessaires afin d’assurer une bonne coordination des efforts de la communauté;
  • être responsable de faire le lien avec le gouvernement du Canada, afin de s’assurer que les fonds octroyés par ce dernier permettent l’atteinte des objectifs de la communauté;
  • recommander des modifications aux Statuts et règlements;
  • nommer un conseiller juridique;
  • ratifier l’incorporation, la mise en tutelle ou la dissolution d’une régionale, d’un cercle local ou d’un organisme affilié;
  • déléguer, à sa discrétion, ses pouvoirs au comité exécutif;
  • ratifier le budget du secrétariat provincial de l’ACFA;
  • identifier les objectifs de la communauté en consultant régulièrement les membres de l’ACFA, ainsi que les représentants des organismes francophones.

 

 

Compétences du Comité exécutif 

 

Sous l’autorité du conseil d’administration provincial, le comité exécutif doit :

 

  • rendre compte de son travail au CA provincial;
  • veiller à la bonne gouvernance des comités et des services de l’Association;
  • vérifier les rapports mensuels des débours journaliers;
  • recevoir les bilans financiers sur une base mensuelle;
  • surveiller l’administration du personnel par le contrôle qu’il exerce sur le directeur général; embaucher, évaluer et, selon le cas, remercier le directeur général;
  • veiller à la bonne gouvernance générale de l’Association;
  • planifier, en fonction des rôles de l’Association énumérés à l’article 2.3 et répartis en trois secteurs, l’action à entreprendre, la concertation ainsi que la promotion et la liaison;
  • établir l’ordre du jour des réunions du CA provincial;
  • établir les politiques et la programmation annuelle;
  • adopter, après ratification par le C. provincial, le budget du secrétariat provincial de l’ACFA;
  • décider, après ratification du CA provincial qui suivra, de l’incorporation de toute régionale, cercle local ou organisme affilié;
  • décider, après ratification du CA provincial qui suivra, de la dissolution d’une régionale et d’un organisme affilié. Décider également de la dissolution d’un cercle local;
  • décider, après ratification du CA provincial qui suivra, de la mise sous tutelle d’une régionale, d’un cercle local ou d’un organisme affilié;
  • ratifier ou rejeter toutes modifications aux constitutions ou statuts et règlements des régionales, cercles locaux et organismes affiliés. La ratification sera automatique si les changements apportés sont jugés conformes à la Charte et aux Statuts et règlements de l’ACFA Si les changements ne sont pas jugés conformes à la Charte et aux Statuts et règlements de l’ACFA, le comité exécutif demandera à la régionale, le cercle local ou l’organisme affilié en question d’apporter les rectifications nécessaires. Si les rectifications ne sont pas apportées dans le délai accordé, le comité exécutif pourra dissoudre la régionale, le cercle local et ou l’organisme affilié en cause;
  • fixer la cotisation des membres.

bane_boutique04

X