20210219 – L’ACFA accueille favorablement le plan de réforme sur les langues officielles

COMMUNIQUÉ

L’ACFA accueille favorablement le plan de réforme sur les langues officielles

 

EDMONTON, LE 19 FÉVRIER 2021 – Tout comme la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) dont elle est membre, l’ACFA accueille favorablement les propositions contenues dans le document Français et Anglais : Vers une égalité réelle des langues officielles au Canada rendu public aujourd’hui par l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles.

En plus de la volonté d’assurer la progression de l’égalité réelle du statut et de l’usage du français et de l’anglais, l’ACFA relève plusieurs propositions législatives en vue de la modernisation de la Loi sur les langues officielles qui sont d’une importance significative pour la communauté francophone en Alberta. Par exemple, le rôle de coordination et de mise en oeuvre de la Loi confié à une agence centrale, le Conseil du Trésor, l’enchâssement du Programme de contestation judiciaire dans la Loi, le bilinguisme des juges de la Cour suprême, l’adoption d’une politique sur l’immigration francophone ainsi qu’un engagement à renforcer le continuum en éducation.

« Je tiens à remercier la ministre Mélanie Joly pour son écoute envers nos communautés et le travail réalisé. Le gouvernement fédéral réitère dans ce document son engagement à renforcer le continuum en éducation de la petite enfance à l’éducation postsecondaire dans la langue de la minorité linguistique. Le gouvernement fédéral s’engage aussi à collaborer avec ses homologues provinciaux pour renforcer la reddition de comptes dans les ententes de transferts de fonds et reconnaît l’importance des institutions des communautés de langues officielles. La situation toujours précaire du Campus Saint-Jean démontre qu’il est essentiel de maintenir de telles institutions afin que le fait français puisse continuer de s’épanouir en Alberta », mentionne Sheila Risbud, présidente de l’ACFA.

L’ACFA se réjouit de l’ambition mise de l’avant par cette réforme et attend avec impatience le dépôt d’un projet de Loi visant à moderniser la Loi sur les langues officielles dans les prochains mois. L’ACFA réitère son engagement à travailler avec le gouvernement fédéral pour mettre en œuvre les propositions mises de l’avant dans cette réforme linguistique.

En terminant, l’ACFA tient à souligner le rôle essentiel joué par monsieur Jean Johnson dans l’avancement de ce dossier d’importance pour la francophonie canadienne. C’est en décembre 2016, dans le cadre d’une consultation nationale sur le Plan d’action pour les langues officielles, que monsieur Johnson, alors président de l’ACFA, avait mentionné l’idée de moderniser la Loi sur les langues officielles à la ministre Mélanie Joly, qui s’était montrée intéressée. Il a ensuite interpellé l’ancienne sénatrice franco-albertaine, l’honorable Claudette Tardif, alors présidente du Comité sénatorial permanent des langues officielles, qui a amorcé une vaste étude sur le sujet. Puis, il s’est fait élire à la présidence de la FCFA du Canada afin de faire avancer le dossier sur la scène nationale. La francophonie albertaine peut être fière.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Pour information :
Alexandra Ventura-Giroux, gestionnaire aux affaires publiques, ACFA
T 780-466-1680, poste 217
C 514.709.9188
a.ventura-giroux@acfa.ab.ca

X