20201215 – Voeux des Fêtes de l’ACFA

VOEUX À L’OCCASION DU TEMPS DES FÊTES

Pour 2021, souhaitons-nous l’espoir !

Chers ami.es et membres de la francophonie albertaine,

Je tenais à m’adresser à vous en ce temps des Fêtes 2020, lequel sera sans doute fort différent pour nous tous. On ne peut passer sous silence que les derniers mois ont apporté leur lot de défis et ont été particulièrement éprouvants.

L’année 2020 s’annonçait pourtant excitante et remplie de propositions d’événements en français ! Mais, alors que nous abordions le mois de mars avec la joie de célébrer la francophonie albertaine, nous avons appris que la pandémie de COVID-19 progressait si vite qu’il fallait immédiatement cesser tout rassemblement. De nombreuses activités ont donc dû être annulées, freinant les festivités et l’allégresse du mois de la francophonie albertaine. Nous étions alors loin de nous douter de ce qui allait suivre.

Pendant que la planète entière se confinait pour une première fois, l’ACFA était à l’œuvre afin de prêter main-forte aux efforts de sensibilisation du gouvernement de l’Alberta. Nous avons notamment relayé les informations reliées à la COVID-19 sur notre site internet et nos médias sociaux afin que les Albertain.es d’expression française puissent avoir accès à des ressources dans leur langue.

Puis, au printemps dernier, une autre nouvelle venait secouer la francophonie albertaine : le Campus Saint-Jean, seul établissement d’enseignement postsecondaire de langue française à l’ouest du Manitoba, était menacé en raison d’un grave sous financement opérationnel et structurel chronique auquel s’ajoutaient de nouvelles réductions budgétaires provinciales. Rapidement, la campagne Sauvons Saint-Jean a su rallier la communauté, tant en Alberta qu’ailleurs au pays, alors que plus de 1100 lettres ont été acheminées au Premier ministre de l’Alberta, au ministre de l’Éducation supérieure, et à divers élus provinciaux.

Malgré la crise sanitaire, des citoyens, des étudiants, des professeurs, des personnalités publiques, des leaders, des établissements d’enseignement et des organismes de partout au pays ont pris la parole publiquement afin de défendre l’importance, la nécessité et la pertinence du Campus Saint-Jean. Nous avons alors réalisé qu’en dépit de cette nouvelle normalité où les étreintes et les liens humains étaient moins présents, la communauté faisait front commun pour assurer la pérennité du fait français en Alberta.

À l’été, la crise de la COVID-19 a continué d’exacerber les tensions sociales et de catalyser les revendications. Les manifestations du mouvement Black Lives Matter / Les vies noires comptent ont eu des échos poignants au sein de la francophonie albertaine. Nos administrateurs ont convenu qu’il était essentiel, en plus d’avoir des conversations au sujet du racisme, de la diversité et de l’inclusion, de mener des actions très concrètes. Pour être cohérente avec sa mission et sa vision, l’ACFA travaillera dès le début de 2021 avec des consultants afin d’être guidée dans l’éducation sur les concepts d’équité, diversité et inclusion et d’identifier les freins au sein de l’organisme porte-parole de la francophonie albertaine, en vue d’y remédier.

Mais ne passons pas sous silence d’autres dossiers d’importance qui nous ont gardé occupés : la modernisation de la Loi sur les langues officielles, le dévoilement du plan d’action 2020-2023 de la Politique en matière de francophonie de l’Alberta, l’application ALERTE-COVID, l’orientation renouvelée du Journal Le Franco, les inquiétudes quant au curriculum scolaire, le continuum en éducation, ainsi que la gouvernance communautaire et les communications de l’ACFA, qui demeurent au cœur de mes priorités en tant que présidente.

Tel que je l’ai mentionné à plusieurs reprises, je suis extrêmement fière du travail que nous avons pu accomplir avec nos collaborateurs et notre équipe dans un contexte de changement et de pandémie de COVID-19.

En cette fin d’année, nous continuons de militer auprès des instances gouvernementales afin que tous les Albertain.es, qui le désirent, puissent vivre et s’épanouir en français. Et notre voix se fera entendre avec autant d’intensité l’an prochain.

Absent sur la photo: Ernest Johnson.

 

Pour les prochains jours et la nouvelle année, le Conseil d’administration provincial de l’ACFA se joint à moi pour souhaiter à tous l’espoir, la santé et la force de résilience. Prenez le temps de ralentir et de profiter de chaque moment, tout en respectant les règles sanitaires.

Joyeuses fêtes et bonne année 2021!

Sheila Risbud, présidente de l’ACFA

L’équipe du Secrétariat provincial de l’ACFA vous souhaite également de Joyeuses fêtes et une bonne année 2021. Nous en profitons pour vous rappeler que le bureau de l’ACFA sera fermé du 19 décembre 2020 au 3 janvier 2021 inclusivement.

X