20201201 – Jour de solidarité des communautés francophones et acadiennes: Cri du coeur de l’ACFA pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles

COMMUNIQUÉ

JOUR DE SOLIDARITÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES ET ACADIENNES :

Cri du coeur de l’ACFA pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles

(English version below)

EDMONTON, LE 1er DÉCEMBRE 2020 – L’ACFA se joint à l’ensemble des communautés francophones et acadiennes du pays pour lancer un cri du cœur à l’occasion d’une journée de solidarité nationale. Au terme d’une année qui a mis en évidence plus que jamais la vulnérabilité du français au pays, nous demandons que le gouvernement fédéral confirme un échéancier pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

« Chaque jour, et d’autant plus récemment, les Albertains et Albertaines d’expression française sont témoins de la fragilité de leurs acquis en matière de francophonie. Le Campus Saint-Jean, la seule institution postsecondaire de langue française de la province, souffre d’un sous-financement chronique qui menace son existence. Les communautés francophones de Calgary et de Grande Prairie ont perdu des acquis en matière de centres d’emplois francophones. Ou encore, le gouvernement provincial refuse toujours d’adopter l’application fédérale bilingue AlerteCOVID, ce qui nuit à la santé et à la sécurité de la population albertaine, incluant la population d’expression française. » témoigne la présidente de l’ACFA, Sheila Risbud.

L’ACFA est très inquiète qu’à 10 jours de la fin des travaux parlementaires avant les fêtes, le gouvernement n’ait toujours donné aucun signe de quand il compte déposer un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles. L’ACFA craint qu’un projet de loi déposé trop tardivement ne puisse être adopté avant les prochaines élections.

« Dans le discours du Trône prononcé le 23 septembre dernier, le gouvernement fédéral s’est engagé à protéger et à promouvoir le français partout au pays. Nous souhaitons donc un leadership exemplaire en ce sens, maintenant. » poursuit madame Risbud.

Les communautés souhaitent une Loi modernisée qui, notamment, établirait une autorité centrale chargée de voir au respect des obligations linguistiques dans tout l’appareil fédéral et éviterait les dérapages en matière de communications bilingues en situation d’urgence qu’on a vu dans les premiers mois de la crise de la COVID-19. Une Loi qui engagerait le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires à des efforts accrus de protection du français à la grandeur du pays. Elle éliminerait les obstacles à l’apprentissage du français langue seconde. Une Loi qui créerait un tribunal des langues officielles afin que les citoyens et les citoyennes puissent facilement et rapidement obtenir justice pour des manquements à la Loi.

L’ACFA encourage les citoyens et les citoyennes à visiter le site noslanguesofficielles.ca pour écrire à leur député ou députée et leur demander d’agir maintenant pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

 

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Pour information :

Alexandra Ventura-Giroux, Gestionnaire aux affaires publiques, ACFA
a.ventura-giroux@acfa.ab.ca
T 780.466.1680 poste 217

 

PRESS RELEASE

FRANCOPHONE AND ACADIAN MINORITY COMMUNITIES UNITE IN DAY OF SOLIDARITY :

The ACFA Joins Nationwide, Urgent Plea for Modernization of Official Languages Act

 

EDMONTON, December 1st, 2020 – The ACFA joins Francophone and Acadian minority communities nationwide in an urgent plea on this national day of Francophone solidarity. In the closing weeks of a year which has shown more than ever the erosion of the status of French, we are asking the federal government to confirm a timetable for modernizing the Official Languages Act.

« Every day, and even more recently, French-speaking Albertans are witnessing the fragility of their achievements regarding the Francophonie. Campus Saint-Jean, the province’s only French-language post-secondary institution, suffers from chronic underfunding that threatens its existence. The Francophone communities of Calgary and Grande Prairie have lost some of their gains in terms of Francophone employment centers. Or, the provincial government still refuses to adopt the bilingual federal application, COVID Alert, which is detrimental to the health and safety of Albertans, including the French-speaking population. » says ACFA President Sheila Risbud.

The ACFA finds it very worrisome that 10 days before Parliament adjourns for the Holidays, the government has given no indication on when it intends to introduce a bill to modernize the Official Languages Act. The ACFA fears that a bill introduced too late may not be adopted before the next election.

« In the Speech from the Throne delivered on September 23rd, the federal government committed to protecting and promoting French throughout the country. Therefore, we wish to see exemplary leadership in this regard, now. « , continued Ms. Risbud.

Francophone and Acadian communities want a modernized Act which, among other things, would designate a central authority responsible for overseeing implementation of language obligations throughout the federal government. This would ensure that failures to communicate in both official languages in an emergency situation, such as the COVID-19 crisis, do not happen again. A modernized Act would also commit the federal government, as well as provinces and territories, to increased efforts in terms of protection and promotion of French. It would eliminate obstacles to French second-language education, and create an official languages tribunal so that citizens can easily and quickly obtain redress for violations of the Act.

The ACFA is encouraging citizens to visit ourofficiallanguages.ca and write to their MP to demand immediate action for the modernization of the Official Languages Act.

Since 1926, the ACFA has been the voice of the French-speaking community in Alberta. Its role is to promote the interests of the latter and ensure its overall development.

– 30 –

Contact :

Alexandra Ventura-Giroux, Public Affairs Manager, ACFA
a.ventura-giroux@acfa.ab.ca
T 780.466.1680, ext. 217

X