20200722 – Campagne Sauvons Saint-Jean : Mise à jour à la communauté

COMMUNIQUÉ

 Campagne Sauvons Saint-Jean :
Mise à jour à la communauté

(English version below)

EDMONTON, LE 22 JUILLET 2020 – Au cours des derniers mois, l’ACFA a poursuivi ses démarches afin de trouver des solutions qui permettront au Campus Saint-Jean (CSJ) de poursuivre ses activités. En pleine période estivale, l’ACFA souhaite partager une mise à jour à la communauté.

Sur recommandation du ministre de l’Éducation supérieure, Demetrios Nicolaides, l’ACFA a rencontré le nouveau président de l’Université de l’Alberta, Bill Flanagan, ainsi que des membres de la haute direction de l’Université à deux reprises, les 23 juin et 16 juillet 2020. Voici quelques éléments discutés lors de ces rencontres.

D’abord, en avril dernier, le CSJ devait soumettre un plan et un budget équilibré à l’Université de l’Alberta. Initialement, pour atteindre un budget équilibré, le CSJ parlait de couper 180 cours sur une possibilité de 409, ce qui impliquait aussi des coupures de programmes. Le Campus Saint-Jean a proposé un plan mitoyen qui permettra à tous les programmes d’être maintenus, mais qui implique de couper 77 cours de sa programmation normale et qui nécessite de trouver un million de dollars pour équilibrer son budget. L’ACFA a eu la confirmation que cette proposition ira de l’avant pour septembre 2020. Pour l’ACFA, cette proposition va tout de même à l’encontre des directives du ministre qui avait indiqué que les mesures budgétaires devaient se limiter aux aspects administratifs des institutions postsecondaires et ne devaient pas affecter les étudiants. Elle va aussi à l’encontre de l’entente de 1976 dans laquelle la province et l’Université se sont engagés à opérer, maintenir, améliorer et développer la programmation du CSJ.

Lors des rencontres avec l’Université, l’ACFA a notamment cherché à comprendre d’où proviendra le million de dollars manquant dans le budget du CSJ. Ceci n’est toujours pas clair. D’abord, le CSJ ne pourra pas utiliser ses fonds de réserve. L’ACFA a également demandé des clarifications sur l’attribution du Campus Alberta Grant, étant donné que la portion de la subvention provinciale reçue par le CSJ ne correspond au nombre d’étudiants actuels (FLE). Malgré les explications reçues, rien ne laisse présager qu’il y aura un ajustement du financement provincial alloué au CSJ. De ce que l’ACFA comprend, l’Université offrira une flexibilité financière au CSJ en cours d’année, grâce à sa liquidité interne, mais l’Université s’attend à ce que le gouvernement fédéral vienne combler ce manque à gagner d’ici le 31 mars 2021.

Lors de ces rencontres, Bill Flanagan a également discuté de l’importante restructuration à venir à l’Université de l’Alberta. Il a invité l’ACFA à prendre part au processus.
L’ACFA comprend que l’initiative de restructuration de l’Université vise à réduire les coûts, notamment en réduisant le nombre de facultés et l’empreinte de l’Université. L’ACFA s’inquiète de la référence lors des assemblées publiques à des exemples d’universités ne comptant que cinq facultés. L’ACFA répondra à cette invitation en soumettant un mémoire qui proposera notamment plus d’autonomie pour le Campus Saint-Jean, tout en maintenant une affiliation avec l’Université. La communauté sera invitée à commenter le mémoire lorsqu’il sera rendu disponible.

Lors des deux rencontres, M. Flanagan a aussi émis l’idée de déménager le Campus Saint-Jean au Campus principal, en raison des coûts d’entretien des installations existantes. Pour l’ACFA, l’intégration du CSJ au Campus principal entraverait sérieusement la capacité de créer une expérience immersive en français pour les étudiants. De plus, l’entente de 1976 est claire à deux niveaux : premièrement, la Province et l’Université ont reconnu que le programme doit être maintenu dans des installations séparées du Campus principal de l’Université de l’Alberta afin qu’il soit exploité dans l’atmosphère francophone nécessaire à son succès ; deuxièmement, la Province s’est engagée à fournir les fonds nécessaires pour que l’Université puisse continuer d’opérer, maintenir, améliorer et développer les programmes, mais aussi les bâtiments, l’équipement et les fournitures du Campus Saint-Jean sur le site actuel.

En mai dernier, le Conseil d’administration provincial de l’ACFA a adopté une proposition afin que l’ACFA prenne les démarches nécessaires pour avancer avec un recours juridique, si le contexte politique ne permet pas de trouver une solution adéquate pour le Campus Saint-Jean pour septembre 2020. L’ACFA étudie présentement toutes ses options.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-
Pour information :
Diane Fournier, Adjointe aux affaires publiques
d.fournier@acfa.ab.ca

PRESS RELEASE

Save Saint-Jean Campaign:
Update to the Community

 

EDMONTON, JULY 22, 2020 – In recent months, the ACFA has continued its efforts to find solutions that will allow the Campus Saint-Jean (CSJ) to continue its activities. The ACFA would like to share this mid-summer update with the community.

On the recommendation of the Minister of Advanced Education, Demetrios Nicolaides, the ACFA met with the new President of the University of Alberta, Bill Flanagan, as well as members of the University’s senior management. The first meeting took place on June 23rd and the second, on July 16th. Here are some elements which were discussed during these meetings.

Firstly, last April, the CSJ was to submit a plan and a balanced budget to the University of Alberta. Initially, to achieve a balanced budget, the CSJ was considering cutting 180 courses out of a possible 409, which also involved program cuts. The Campus Saint-Jean then proposed a contiguous plan that will allow all programs to be maintained, but which involves cutting 77 courses from its normal programming and which requires finding a million dollars to balance its budget. The ACFA has received confirmation that this proposal will go forward for September 2020. In the ACFA’s view, this proposal still goes against the directives of the Minister, who had indicated that the budgetary measures should be limited to the administration of postsecondary institutions and should not affect students. It also goes against the 1976 agreement in which the province and the University agreed to operate, maintain, improve and expand the College (CSJ) program.

In meetings with the University, the ACFA sought in particular to understand from where the funds will come in order to cover the million-dollar shortfall in the CSJ budget. This is still not clear. To begin, the CSJ will not be able to use its reserve funds. The ACFA also requested clarification on the allocation of the Campus Alberta Grant, given that the portion of the provincial grant received by the CSJ does not match the number of current students (FLE). Despite the explanations received, nothing suggests that there will be an adjustment in the provincial funding allocated to the CSJ. From what the ACFA understands, the University of Alberta will offer financial flexibility to the CSJ during the year, thanks to its cash flow, but expects that the federal government will come to fill this shortfall by March 31, 2021.

During these meetings, Bill Flanagan also discussed the important restructuring to come at the University of Alberta. He invited the ACFA to take part in the process. The ACFA understands that the U of A for Tomorrow restructuring initiative aims to reduce costs by reducing the number of faculties and the University’s footprint. The ACFA is concerned about the references made during town hall meetings to examples of universities having as few as five Faculties. The ACFA will respond to this invitation by submitting a memo that will notably propose more autonomy for the Campus Saint-Jean, while maintaining an affiliation with the University. The community will be invited to comment on the memo when it becomes available.

During both meetings, Mr. Flanagan also put forward the idea of moving the Campus Saint-Jean to the University’s main campus, due to costs of maintaining the existing facilities. For the ACFA, the integration of the CSJ into the main campus would seriously hinder the ability to create an immersive French experience for students. In addition, the 1976 agreement is clear on two levels: first, the Province and the University acknowledged that the CSJ program must be maintained in facilities separate from the University of Alberta’s main campus in order that it be operated in the French environment required for its success; second, the Province committed itself to providing the necessary funds not only so that the University can continue to operate, maintain, improve and expand the CSJ program, but also to maintain the buildings, equipment and supplies of the Campus Saint-Jean on the current site.

Last May, the ACFA’s Provincial Board of Directors adopted a proposal for the ACFA to take the necessary steps to move forward with legal recourse if the political context does not allow for an adequate solution to be found for the Campus Saint-Jean by September 2020. The ACFA is currently examining all of its options.

Since 1926, the ACFA has been the voice of the French-speaking community in Alberta. Its role is to promote the interests of the latter and ensure its overall development.    

-30-
Contact:
Diane Fournier, Public Affairs Assistant
d.fournier@acfa.ab.ca
À PARCOURIR SUR LE DOSSIER : / RESOURCES TO READ AND WATCH :
Tribunaux pour sauver Saint-Jean?, ONFR+, Benjamin Vachet
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean L’eau vive, Guillaume Deschênes-Thériault
Une soirée citoyenne autour du Campus Saint Jean, Le Franco, Goeffrey Gaye
Marie Renaud fait vivre le français à la législature, Le Franco
Funding cut threaten University of Alberta’s Campus Saint-Jean, Global News hour at 6- Edmonton, Sarah Ryan
Campaign aims to save French courses at Universitu of Alberta’s Campus Saint-Jean, Global News, Sarah Ryan
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean , Francopresse, Guillaume Deschênes- Thériault
Sauvons Saint-Jean : « pas de réponses claires, mais des portes ouvertes » dit l’ACFA, Radio-Canada Ici-Alberta
Le Campus Saint-Jean se fait une place dans les débats à l’Assemblée albertaine, Radio-Canada Ici-Alberta, Mirna Djukic
X