20200522_Déclaration de la présidente Sheila Risbud concernant le vandalisme de panneaux bilingues à Calgary

Déclaration de la présidente Sheila Risbud concernant le vandalisme de panneaux bilingues à Calgary

 

EDMONTON, LE 22 MAI 2020 – Faisant suite à la nouvelle de vandalisme réalisé à l’endroit de panneaux bilingues « Arrêt – Stop » dans le quartier Rouleauville à Calgary, la présidente de l’ACFA, madame Sheila Risbud, a émis la déclaration suivante :

« L’ACFA déplore ce type de comportement inacceptable qui porte atteinte à l’intégrité de la francophonie et au patrimoine de l’Alberta. Le quartier Rouleauville est l’un des plus beaux vestiges témoignant de l’histoire des francophones dans l’Ouest canadien. Ce quartier de Calgary a vu le jour en 1872 à l’arrivée d’une première mission francophone, où a été créée la paroisse Notre-Dame-de-la-Paix qui rassemblait une majorité de Métis francophones et de Canadiens français. Le quartier est maintenant le témoin vivant du passage des premiers francophones et du rôle qu’ils ont joué dans le développement de Calgary et de l’Alberta.

Alors que la communauté se mobilise dans la campagne Sauvons Saint-Jean pour assurer la survie de son institution postsecondaire de langue française, dont l’histoire remonte à plus de 112 ans, je tiens à rappeler que la communauté d’expression française est ancrée sur le territoire qu’est devenue l’Alberta depuis plus de 250 ans et qu’elle connaît une croissance démographique importante. Ce geste est un manque de respect flagrant envers l’une des deux communautés de langue officielle au pays. »

Rappelons que selon le Recensement de 2016, le nombre d’Albertains et d’Albertaines ayant déclaré le français comme langue maternelle a cru de 31 % depuis 2001. Le nombre de gens pouvant soutenir une conversation en français a augmenté de plus de 50 % depuis les années 1990. Après l’Ontario et le Nouveau-Brunswick, l’Alberta compte la plus grande population d’expression française en situation minoritaire au pays et la troisième communauté de nouveaux arrivants d’expression française en importance à l’extérieur du Québec, après l’Ontario et la Colombie-Britannique.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

 

Pour information :

Diane Fournier, Adjointe aux affaires publiques

d.fournier@acfa.ab.ca

 

X