20190709 – Déclaration du président de l’ACFA sur le protocole d’entente entre la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, le Réseau des groupes communautaires du Québec et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario

EDMONTON, LE 9 JUILLET 2019 – Le président de l’ACFA, monsieur Marc Arnal, a émis la déclaration suivante :

« Les Canadiens de langue officielle en situation minoritaire, représentés par les organismes porte-parole dans chaque province et territoire au pays, ont été placés devant le fait accompli d’un protocole d’entente signé par la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, le Réseau des groupes communautaires du Québec et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario la semaine dernière. Ce protocole d’entente survient sans consultation et sème un fort potentiel de division au sein du réseau pancanadien des communautés francophones hors Québec. »

« Affirmer que les Acadiens du Nouveau-Brunswick, les anglophones du Québec et les francophones de l’Ontario représentent « 90% des communautés de langue officielle en situation minoritaire au pays », c’est donner raison à Denise Bombardier lorsqu’elle soutient qu’à travers le Canada, les communautés francophones ont à peu près disparu. En Alberta, nous incluons à notre communauté plus de 200 000 locuteurs du français en plus de près de 90 000 francophones de langue maternelle. Le protocole discrédite la démarche stratégique de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada qui vise à sensibiliser les partis politiques à l’importance de moderniser la Loi sur les langues officielles puisque les populations à protéger se retrouvent soit disant tout à coup concentrées dans l’Est du pays. Nous sommes donc surpris et déçus par le silence de la FCFA. »

« Le message que lance ce protocole d’entente compromet la légitimité des revendications, rabaisse le travail et déprécie la reconnaissance des communautés de langue officielle en situation minoritaire par les autres provinces et territoires du Canada aux yeux des acteurs gouvernementaux et politiques de tous les paliers. »

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta.  Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Pour information :

Rosane Doré Lefebvre, gestionnaire aux affaires publiques

T 780.466.1680, poste 202

r.dore-lefebvre@acfa.ab.ca

X