20180430 – JOURNAL LE FRANCO : Le président de l’ACFA clarifie le processus en cours

EDMONTON, LE 30 AVRIL 2018 – Le président de l’ACFA, Marc Arnal, tient à clarifier la situation du Journal le Franco auprès de la population francophone albertaine.

L’ACFA est propriétaire du Journal Le Franco depuis de nombreuses années et son Comité exécutif en est le gestionnaire. Auparavant, le Journal Le Franco était gouverné par un conseil d’administration indépendant. À la suite de déficits répétés, l’ACFA avait repris la responsabilité de gouvernance du Journal. Dernièrement, l’Association de la presse francophone (APF) s’est inquiétée de l’indépendance journalistique des médias dans cette situation et c’est dans ce contexte qu’elle a produit la Charte de la presse francophone en milieu minoritaire (Charte). Le Conseil d’administration de l’ACFA (CA provincial) a tenu compte de tous ces éléments dans ses décisions.

Afin de remédier à la situation, le Comité exécutif de l’ACFA a mandaté en novembre 2017 un Comité d’experts constitué de Claude Couture, Paul Denis et Marie-Laure Polydore pour étudier la situation et soumettre des recommandations. Le rapport a été reçu et accepté par le Comité exécutif de l’ACFA en janvier 2018 et par le CA provincial en février dernier, lequel a immédiatement initié la mise en œuvre de la recommandation 1 : « formation d’un Conseil d’administration autonome du Journal moralement lié aux principes de la Charte de la presse francophone en milieu minoritaire et travaillant de concert avec le CA de l’ACFA ».

Les autres recommandations visent principalement à fusionner la rédaction en chef et la direction du Journal, à rédiger et adopter une entente formelle entre l’ACFA et le Journal, à réaliser un audit externe du Journal et à mettre en place une politique de gestion des ressources humaines.

Le CA provincial de l’ACFA a donc mis en marche un processus visant à procéder à la création éventuelle d’un CA indépendant pour le Journal. Le CA a demandé à la rédactrice de fournir des noms de personnes possédant les connaissances et les caractéristiques pouvant assurer le bon fonctionnement du Journal tel que recommandé par le Comité d’experts. Cette liste, développée à partir de consultations, a été présentée au CA provincial de l’ACFA qui a créé en s’en inspirant un CA provisoire chargé de préparer les documents nécessaires au fonctionnement du nouveau CA et d’expliciter les modalités de fonctionnement de leur relation avec l’ACFA, le seul actionnaire du Journal.

« Le processus de nomination suivi est un modèle courant pour toute société qui a besoin de certaines expertises pour assurer sa gestion, telles dans le cas présent que journalisme, finances, gestion d’organisation du secteur privé et gouvernance, entre autres. Le même modèle a préséance à la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, ainsi que chez le principal organisme de communications des Métis et Premières Nations en Alberta, le Aboriginal Multi-Media Society of Alberta (AMMSA). Selon ce qui est prévu, le CA provincial de l’ACFA entérinera la composition lors de sa prochaine rencontre prévue le 27 mai prochain et l’annoncera ensuite. À partir de ce moment, la gestion du Journal Le Franco sera assurée par le nouveau CA indépendant.  Il est aussi prévu d’adopter des statuts et règlements pour le nouveau conseil d’administration. » précise M. Arnal. Ce processus a été diffusé dans la publication des points saillants du CA provincial de l’ACFA dans l’édition du 8 mars 2018 du Journal Le Franco ainsi que dans l’édition de mars de l’infolettre de l’ACFA pour en assurer la transparence.

Un grand défi pour tout journal en milieu minoritaire est de bien doser contenu communautaire et journalisme d’enquête. La Charte de l’APF établit des paramètres clairs pour ce qui est de journalisme et le nouveau CA devra veiller au respect de ces derniers.

En résumé, l’ACFA procède vers une nouvelle structure pour le Journal Le Franco, visant à assurer que :

  • le contenu du Journal Le Franco reflète la communauté francophone de l’Alberta et sa diversité démographique et géographique;
  • les normes rédactionnelles du Journal Le Franco respectent les valeurs énoncées dans la Charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire au Canada;
  • le rôle de l’ACFA en tant qu’actionnaire soit bien défini;
  • le rôle du Journal soit bien défini; et
  • la gestion du Journal Le Franco soit encadrée par un conseil d’administration indépendant, nommé par le Conseil d’administration de l’ACFA, et qui reflète la diversité de la communauté francophone de l’Alberta.

L’ACFA reconnait que ce processus génère beaucoup de discussions parmi ses membres. Les membres de l’ACFA sont toujours invités à s’engager dans les dossiers de l’ACFA et de participer dans un dialogue constructif et respectueux afin de contribuer au développement de la communauté. L’ACFA rappelle également qu’elle ne tolère aucune forme de harcèlement ou d’intimidation.

« Il n’est pas surprenant qu’il y ait des inquiétudes par rapport aux changements que nous effectuons car tout changement apporte sa mesure d’inquiétude. Je puis cependant vous assurer de l’engagement ferme des membres de notre CA à assainir les modalités de gestion du Franco en donnant suite aux recommandations du Comité d’experts. J’enjoins les personnes qui désirent donner leur avis à m’adresser directement leurs critiques et leurs inquiétudes. » renchérit M. Arnal.

Pour transmettre un commentaire au président de l’ACFA à ce sujet, la population peut écrire à acfa@acfa.ab.ca en toute confidentialité.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

 

-30-

 

Source :

Rosane Doré Lefebvre, gestionnaire aux affaires publiques

T 780.466.1680 poste 202

X