20180328 – Dévoilement du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : l’ACFA se réjouit des engagements du gouvernement fédéral

EDMONTON, LE 28 MARS 2018 – L’ACFA a assisté au dévoilement du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 à Ottawa. Le président de l’ACFA, Marc Arnal, reçoit les mesures annoncées par le gouvernement fédéral avec beaucoup d’enthousiasme. Le budget du nouveau Plan d’action sur les langues officielles se situe à près de 500 millions de dollars et comprend trois grands axes : le renforcement des communautés,  l’accès aux services ainsi que la promotion du bilinguisme partout au pays.

« Les annonces faites aujourd’hui par la ministre Mélanie Joly sont de bonnes nouvelles  pour les francophones de l’Alberta. Le Plan d’action confirme la volonté du gouvernement fédéral d’investir directement dans les services donnés par les communautés notamment en matière de santé, de justice, de petite enfance, de culture, d’immigration et d’infrastructure. Nos revendications ont été entendues. » a déclaré monsieur Arnal.

« C’est maintenant à nous de nous retrousser les manches. Le plan d’action nous donne de bons outils pour développer nos communautés. C’est un défi que l’on se doit de relever et maintenant la balle est dans notre camp. » poursuit monsieur Arnal.

Plus de la moitié de cet argent, soit 297 millions de dollars, ira au renforcement des communautés. L’accès aux services sera accentué par une enveloppe de 129 millions de dollars, tandis que la promotion du bilinguisme bénéficie de 100 millions de dollars. « L’ACFA salue entre autres le rétablissement du questionnaire long du Recensement et la volonté manifeste du gouvernement d’aller de l’avant avec la valeur du bilinguisme, qu’il veut augmenter à 9% dans la population canadienne. » souligne le président de l’ACFA.

La direction prise dans le Plan d’action rejoint les priorités énumérées lors des consultations pancanadiennes sur les langues officielles et prend en considération la volonté que le travail soit fait par et pour les communautés en milieu minoritaire. Monsieur Arnal ajoute que « C’est le signal que le gouvernement nous envoie en augmentant enfin le financement de base des organismes qui œuvrent en français. »

À ce chapitre, le Plan d’action cite l’ACFA de Bonnyville – Cold Lake : « la participation dès le plus jeune âge aux événements artistiques et culturels démontre une corrélation directe entre leur sentiment d’appartenance à une minorité fière et talentueuse et un engagement volontaire des jeunes adultes dans divers organismes et programmes […] car ils sont convaincus que leur potentiel et leur identité culturelle a autant de valeur à apporter à la société que la langue majoritaire. » (p.19)

Le Plan d’action sur les langues officielles 2018-2023 reconnaît le chemin qui doit être entrepris par les communautés en ce qui a trait à l’inclusion et la dualité linguistique, notamment en soutenant l’éducation dans les écoles d’immersion et les initiatives d’échanges linguistiques et culturels : « C’est le moment pour nos communautés francophones de s’ouvrir sur la diversité canadienne afin de contribuer à l’édification d’un pays bilingue et multiculturel. » a mentionné monsieur Arnal.

Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

 

-30-

 

Pour information :

Rosane Doré-Lefebvre, gestionnaire aux affaires publiques

r.dore-lefebvre@acfa.ab.ca

T 780.466.1680, poste 202

X